PARTAGER

L’actualité européenne est depuis plusieurs années marquée par la crise migratoire. Sur fond de « printemps arabes », de guerre en Syrie et de pauvreté des pays du tiers monde, des centaines de milliers d’êtres humains se dirigent vers l’Europe. Des terroristes s’étant infiltrés au passage, plusieurs États ont fermé leurs frontières, souvent après des campagnes publicitaires gouvernementales dites « populistes » : la Hongrie, la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie et, désormais, l’Autriche. C’est à partir de ce contexte qu’un téléfilm allemand a été tourné. De la science-fiction, mais sans beaucoup de science et dans un futur proche !

Une expédition vers l’inconnu

Et si la crise migratoire ne concernait plus l’Europe, mais l’Afrique ? Si ce n’étaient pas des Africains ou Asiatiques qui arrivaient sur le continent, mais bien l’inverse : des Européens en partance vers le sud ?

C’est justement ce que nous promet le synopsis d’Aufbruch ins Ungewisse. Ce titre pourrait se traduire en français par « Expédition vers l’inconnu ». Il s’agit d’un téléfilm devant passer à l’antenne allemande le 14 février prochain. Avec une diffusion prévue à 20 h 15, il aura donc droit au prime time.

L’affiche officielle du téléfilm Aufbruch ins Ungewisse

Réalisé par Kai Wessel, ses principaux acteurs sont Fabian Busch, Maria Simon, Athena Strates, Anton Figl, Ben Gertz, Michael A. Grimm, Tan Ipekkaya, Nikola Kress et Sabine Palfi. La production a été assurée par Hager Moss Film GmbH. D’une durée de 90 minutes, son tournage aura coûté 200 000 €.

L’accueil du public

Le scénario est assez simple. L’histoire se passe en 2027 et commence en Allemagne. L’Union européenne appartient alors au passé, et le continent européen est largement livré aux guerres civiles. Des gouvernements nationalistes sont en place dans divers pays. En Allemagne, les LGBT et les musulmans sont persécutés par le nouveau gouvernement, de même que les dissidents appartenant à un autre bord politique.

L’intrigue se focalise sur un couple allemand ayant deux enfants. Ils fuient leur pays pour des motifs politiques. Il s’agit en fait d’un avocat plaidant la cause des persécutés. Le régime souhaite donc l’assassiner. Les protagonistes s’embarquent alors vers l’Afrique du Sud, où ils comptent demander l’asile. Mais leur chemin est semé d’embûches…

Michel Houellebecq, auteur controversé du roman Soumission, ici le 7 novembre 2016 à Porto Alegre. Crédits photo : No Fronteiras do Pensamento, Wikimedia Commons

On remarque d’emblée que la dystopie retenue (contraire, en raison de son catastrophisme, à l’utopie) est l’exact contrepied du roman Soumission de Michel Houellebecq. Ou encore des pronostics du Premier ministre de la Hongrie, Viktor Orbán, proposant déjà l’asile aux Allemands, Néerlandais, Français et Italiens qui ne se sentiraient plus chez eux dans leur pays. Nul doute qu’en traitant un sujet aussi sensible ce programme s’attirera des louanges d’un côté et des critiques de l’autre !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar