Pour les personnes qui ont envie de voyager en bateau, mais qui ont horreur des croisières classiques, ce navire offre une aventure qui peut être considérée comme unique. Lors d’une journée typique à travers le Québec, à bord du M/V Bella, vous vous arrêterez dans plusieurs ports pour regarder l’équipage charger et décharger des conteneurs remplis de bière, de nourriture, de fournitures médicales, de camions, de motoneiges, et peut-être même une maison mobile ou un caribou.

Tous les lundis, la Bella quitte Rimouski près de l’embouchure du fleuve Saint-Laurent pour un voyage de 7 jours sur 1 370 km. Elle s’arrête régulièrement pour livrer des produits de première nécessité à 11 collectivités sur le chemin de Blanc-Sablon et les 11 mêmes au retour.

Approvisionner et explorer

Le slogan de la société est « Approvisionner, explorer ». Toutefois, il ne faut pas vous y tromper. Le fret vient en premier et les passagers  doivent avoir un esprit souple et aventureux. Les Québécois francophones et anglophones qui vivent le long de la Basse-Côte-Nord et de l’île d’Anticosti utilisent la Bella comme moyen de transport pour voyager entre les différentes communautés éloignées.

Voici un extrait de cette aventure :

Ces résidents ont tendance à ne rester à bord que le temps nécessaire pour se détendre dans des sièges en cuir comme dans les avions en regardant la télévision par satellite, manger une cafétéria et peut-être même passer la nuit dans une cabine.

Un voyage vraiment original

Comme le navire navigue toute la nuit, l’équipage a des heures de sommeil décalées et il n’y a qu’une chaîne de télévision qui note l’heure approximative de l’arrivée et du départ aux prochains arrêts.

Les escales dépendent du temps nécessaire au déchargement et au chargement de la cargaison pour que les passagers puissent passer une ou trois heures dans le port. Dans les notes de briefing du capitaine, vous pourrez découvrir « Vous êtes un explorateur, un voyageur, un admirateur des grands espaces, un touriste, un vacancier… tout cela ensemble ».