PARTAGER

À l’âge de 18 ans, Katie Stubblefield a tenté de mettre fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête. Elle a été totalement défigurée. Trois ans plus tard, elle a reçu une greffe totale de visage.

Le visage de Katie a disparu

Il ne reste que des photographies et des souvenirs du visage de Katie. En 2014, la jeune femme se tire une balle dans la tête avec le fusil de chasse de son frère. Ce dernier entend la détonation et retrouve sa sœur couverte de sang et inanimée. Il explique que son visage avait disparu.

L’histoire de Katie en images (en anglais) :

Sa famille contacte donc immédiatement les secours, et la jeune femme est amenée d’urgence à l’hôpital. Par chance, la balle n’a pas atteint le cerveau. Un médecin explique que sa blessure était l’une des « pires du genre ». Il n’en avait jamais vu de telle auparavant. C’est dans ce même hôpital que la première greffe de visage a eu lieu en 2008, ainsi que celle de Katie quelques années après.

31 heures d’opération pour une greffe totale du visage

Plus de trois ans après ce drame, la miraculée alors âgée de 21 ans reçoit enfin une greffe totale du visage. Elle devint alors la plus jeune Américaine à en bénéficier. Dans le monde, seules 39 personnes en ont reçu une. Katie était sur liste d’attente depuis 2016. Environ 14 mois plus tard, une femme de 31 ans décède : son visage est compatible avec Katie. Pour l’opération, une équipe de onze chirurgiens et de nombreux spécialistes se sont mobilisés. À l’aide d’une imprimante 3D, ils ont reconstitué environ 90 % de la mâchoire de Katie.

National Geographic a suivi l’histoire de Katie :

31 heures d’opération auront été nécessaires pour mener cette greffe. Plusieurs dizaines d’opérations supplémentaires plus tard, la jeune femme pouvait enfin quitter la clinique. Mais son combat n’est pas terminé. En plus d’avoir perdu la vue, et de devoir réaliser une lourde rééducation, Katie devra prendre des médicaments toute sa vie.

Source :

Demotivateur