PARTAGER

Le deuil est quelque chose de très répandu chez les orques. Les mères manifestent leur chagrin en portant le corps de leur bébé à la surface. Mais, pour Tahlequah, ce deuil dure depuis plus de deux semaines…

Tahlequah, une mère orque inconsolable

Au large de la Colombie-Britannique, le petit de Tahlequah est décédé une heure et demie après sa naissance. Il a profondément marqué sa mère qui est âgée d’une vingtaine d’années. Elle n’arrive pas à se faire à ce décès brutal et porte son petit à la surface de l’eau depuis plus de deux semaines.

Quelques images de Tahlequah qui porte son bébé :

Ce comportement est commun chez les cétacés. Cependant, pour Tahlequah, le deuil est beaucoup plus long que d’habitude. Les experts peinent à expliquer ce comportement. Selon eux, c’est comme si elle ne pouvait pas se résoudre à laisser partir son petit, et qu’elle se morfondait dans la douleur. Ce cas n’est pas sans précédent, mais il est rare de voir une mère porter un bébé mort aussi longtemps.

Aucun bébé ne survit à la naissance dans cette région

Dans cette région, cela fait trois ans qu’aucun bébé orque n’a survécu après sa naissance. Cette situation serait liée à la raréfaction du saumon royal, la proie principale des orques. Le changement climatique et la surpêche sont mis en cause. D’autres explications ont été avancées comme les nuisances sonores du trafic maritime, la consanguinité et les déchets toxiques déversés dans les eaux.

orque
Crédit photo : Skeeze – Pixabay

Le deuil de Tahlequah n’est pas vain. Il engendre une importante vague d’émotion et contribue à faire prendre conscience de la situation des orques et de la biodiversité sous-marine. Mais certains experts pensent que cette génération d’orques sera la dernière. Les scientifiques continuent d’observer Tahlequah et espèrent pouvoir récupérer le corps du bébé lorsqu’elle l’aura lâché afin de l’autopsier et de comprendre les raisons qui ont causé sa mort.

Source :

Demotivateur