PARTAGER

Une récente étude menée sur le comportement des orques révèle que ces animaux sont capables d’imiter notre langage.

Les orques peuvent reproduire des sons et des mots

Le débat sur la captivité des dauphins et des orques est aujourd’hui plus que jamais d’actualité. Les activistes de la protection animale tentent de faire valoir un argument de poids : la sensibilité et les capacités cognitives des animaux, qui sont bien plus développées que ce que l’on veut admettre.

orques
Orques en captivité — Crédit photo : Lucyna — Pixabay

Wikie, une orque détenue au Marineland d’Antibes, a été enregistrée par les scientifiques à l’origine de l’étude. « Hello », « Bye bye », sa voix est aiguë, mais les experts s’accordent à dire que l’orque prononce bien des mots. Par ailleurs, l’étude met en évidence leur capacité à reproduire des sons et sont également capable de se transmettre ce savoir entre congénères. Les scientifiques tentent maintenant d’en apprendre plus sur le langage que les orques ont développé entre elles. Certains animaux ont acquis des comportements uniques au niveau des mouvements et des sons.

On connaissait déjà leur capacité à transmettre un savoir

Les scientifiques savent déjà que les orques sont capables de s’apprendre mutuellement des comportements et des savoirs. Les cétacés avaient été observés plusieurs fois en plein apprentissage de la chasse notamment, lorsqu’ils se jetaient volontairement sur le rivage pour attraper des proies. Ce comportement contre-intuitif n’étant pas commun à toutes les populations d’orques, une orque en est donc l’initiatrice et l’a appris aux autres.

Les enregistrements audio de Wikie :

Par ailleurs, les orques peuvent aussi reproduire les sons et apprendre ceux produits par d’autres individus. Les cétacés ont même appris ceux provenant d’autres espèces comme les dauphins et les phoques. Les scientifiques ont donc tenté de leur faire reproduire des sons humains. Wikie, l’orque captive, est alors parvenue à répéter et à apprendre plusieurs mots comme « Hello », « Amy », « Bye bye », et même « one, two ».

Les orques ne constituent pas les seuls capables de reproduire notre langage. Les perroquets bien sûr le peuvent, mais également le corbeau.

Source :

Demotivateur