PARTAGER

Un vétérinaire nous éclaire sur les gestes et habitudes étranges des chats. Pourquoi nous semblent-ils parfois aussi bizarres ?

Un comportement qui découle du passé des chats dans la nature

Sur le net, les vidéos de chats ne manquent pas. Les internautes les filment dans toutes les situations possibles. S’ils sont les vedettes d’Internet, ils sont aussi un peu étranges. Mais pourquoi ? Tony Buffington est vétérinaire américain et professeur de sciences cliniques vétérinaires à l’université de l’Ohio. Il a souhaité répondre à cette question dans une vidéo animée.

La vidéo du vétérinaire américain sur les chats (en anglais) :

La réponse se trouve dans le passé des chats. Avant d’être de parfaits petits compagnons pour les humains, ils étaient des animaux sauvages à la fois prédateurs et proies. Les comportements que nous observons aujourd’hui nous semblent donc étranges, mais ils découlent de longues périodes d’adaptation.

Surveiller son territoire depuis les hauteurs

Grâce à un équilibre à toute épreuve et une impressionnante structure musculaire, le chat peut atteindre des points de vue situés en hauteur. Pour lui, l’intérêt est double : surveiller son territoire et repérer des proies. Aujourd’hui, cette faculté n’a plus rien de vital, mais les chats ont conservé l’habitude de grimper partout. Par ailleurs, les chats sont opportunistes, ils mangent ce qu’ils trouvent. Dans la nature, ils se nourrissaient de petites proies tout au long de la journée. Cela explique la tendance des chats à manger de petites portions plusieurs fois par jour.

les chats
Crédit photo : Hannah Troupe – Unsplash

Si les petits félins adorent les endroits restreints et se recroqueviller dans des boîtes, c’est parce qu’ils avaient pour habitude de se cacher pour échapper aux prédateurs. Ils font preuve d’une grande curiosité, et aiment donc fouiller pour trouver leurs proies ou des repas improvisés. Enfin, la vidéo se termine par une explication sur le ronronnement, dont la fréquence varie entre 25 et 150 hertz. Cette gamme pourrait alors favoriser la régénération des tissus.