PARTAGER

Pour des raisons plus qu’évidentes, la violence à l’encontre des animaux suscite toujours la colère des internautes. Cette fois-ci, c’est un animal protégé qui a été abattu par une chasseuse américaine. Et les réseaux sociaux se sont déchaînés.

Une girafe noire abattue en Afrique du Sud

Ce n’est pas un secret : de nombreuses espèces sont aujourd’hui menacées d’extinction. Et la girafe ne déroge malheureusement pas à la règle. Cela fait quelque temps que les chasseurs sont la cible d’une certaine véhémence, notamment sur les réseaux sociaux. La chasseuse Tess Thompson Talley l’a appris à ses dépens.

girafe
Crédit photo : Photo Lily —Pxhere

Alors qu’elle se trouvait en Afrique du Sud, elle a tiré sur une girafe noire et l’a tuée. En postant une photo d’elle posant devant son trophée, elle a littéralement déchaîné une vague de haine sans précédent. L’Américaine est allée jusqu’à fermer ses comptes sur les réseaux sociaux. L’image date de 2017, mais le mois dernier elle a été reprise par Twitter sur la page AfricaDigest. Cette dernière s’est indignée du massacre de cette girafe rare.

Le nom de la chasseuse divulgué sur les réseaux sociaux

Mais AfricaDigest est allé jusqu’à publier le nom de la chasseuse, tout en invitant les internautes à relayer l’information. Au passage, la page a lancé une pique aux autorités sud-africaines qui sont souvent jugées comme étant trop laxistes sur la question. Posté le 16 juin 2016, le tweet comprenant la photo a fait le tour du monde et cumule des dizaines de milliers de retweets et de likes. Tess Thompson Talley fait depuis l’objet d’une vague de haine mondiale pour ses actes.

Sur ses photos originelles, elle se disait heureuse d’être parvenue à tuer cette girafe. Elle précisait aussi vivre pour la chasse. Mais à la suite de cette affaire elle a été contrainte de fermer tous ses comptes sur les réseaux sociaux. Elle a même promis d’arrêter son hobby.

Source :

Demotivateur