PARTAGER

L214 est une organisation qui a pour objectif de défendre la cause animale en dénonçant les travers de l’industrie. Après avoir lancé un premier appel, l’association dénonce les conditions de vie des poules pondeuses avec une vidéo choc.

Découvrir le « dessous des œufs » en vidéo

L214 est connue pour dévoiler la réalité de l’industrie agroalimentaire, mais pas seulement. Récemment, elle a déjà alimenté le débat autour de la fourrure animale. Une fois encore, l’association met le doigt sur un sujet sensible et qui concerne une majorité de Français : les œufs.

La vidéo de l’enquête par L214 (images difficiles) :

Les images tournées ont été dévoilées sur le site de L214 le 14 mai. On peut y voir des poules plongées dans une obscurité totale, entassées dans de petites cages. Certaines sont déjà mortes, alors que d’autres agonisent, sans plumes et sans espace. Pour la plupart, elles sont maigres, déplumées et souvent à bout de forces. La vidéo ne dure que deux minutes, mais elle en dit très long sur les conditions de vie des poules élevées en batteries pour produire des œufs durant toute leur courte vie.

69 % des poules pondeuses sont élevées en cage en France

L214 nous apprend également qu’au niveau européen la France est la plus grande éleveuse de poules en batterie. 69 % des poules subissent ce triste quotidien, soit 33,6 millions de gallinacés. L’association souhaite dénoncer la cruauté de ces élevages et l’absence totale de bien-être pour les poules qui y vivent. Les militants tiennent aussi à rappeler que 90 % des Français sont favorables à l’interdiction des cages.

poules
Crédit photo : L214

Le gouvernement français a d’ores et déjà décidé l’arrêt de la vente des œufs issus de ces élevages pour 2022. Et pourtant, cette mesure ne suffira pas à mettre fin aux batteries. En effet, les produits transformés (biscuits, produits industriels, préparations culinaires, etc.) que l’on trouve dans le commerce contiennent toujours des œufs issus de ces élevages.

Source :

Demotivateur