PARTAGER

Le maire de la ville d’Etterbeek, une commune belge située près de Bruxelles, a mis en place une situation radicale : arrêter tous les sans-abri.

Une mesure extrême pour protéger les sans-abri

Vincent de Wolf, le maire d’Etterbeek, a trouvé une solution pour mettre tous les sans-abri en sécurité vis-à-vis du froid qui sévit actuellement en Europe. Pour cela, il a programmé leur arrestation afin de les placer de gré ou de force dans les hébergements d’urgence. Ainsi, pour justifier cette solution extrême, il a mis en évidence la responsabilité de garantir la sécurité des citoyens que son poste de maire sous-entend. Il est donc dans l’obligation de venir en aide aux personnes en danger.

protéger
Crédit photo : Nathan Dumlao – Unsplash

Cette mesure fait front à une situation exceptionnelle : une vague de froid descend actuellement sur l’Europe. Les hébergements d’urgence sont donc proposés à tous, mais une ordonnance spéciale oblige les sans-abri à accepter de s’y rendre. Les récalcitrants pourront être arrêtés et emmenés de force.

De nombreux sans-abri refusent les hébergements

Cette mesure radicale peut sembler entraver les libertés, mais le maire l’assume totalement. Selon lui, ne rien faire revient à ne pas porter assistance aux personnes en danger. Il est vrai que certains sans-abri refusent d’être hébergés dans les locaux prévus à cet effet, notamment par peur de violences ou de vols. D’autres ne veulent tout simplement pas être séparés de leurs animaux de compagnie…

protéger
Crédit photo : Ke Atlas – Unsplash

Les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y paraît et, si le plan du maire se fonde sur de bonnes intentions, certaines personnes pourraient être mises dans des situations intolérables. Mais pour le maire, cette mesure est urgente : les températures devraient baisser jusqu’à -10 °C. La mesure restera donc effective jusqu’au 8 mars. Toutes les personnes hébergées seront examinées par un médecin. Si leur santé est trop fragile, elles seront gardées à l’intérieur jusqu’à ce que les températures remontent.

Source :

Demotivateur