PARTAGER

Au mois de janvier dernier, des fermiers indiens ont repéré deux bébés léopards dans une situation critique : ils étaient tombés dans un puits. Le Centre de protection des léopards de Manikdoh (MLRC) et l’association Wildlife SOS leur sont venus en aide.

Deux bébés léopards en grand danger

Les gardes forestiers présents sur les lieux ont indiqué que les bébés étaient restés coincés durant 24 heures. Les fermiers qui ont signalé leur situation les avaient repérés au bout d’une dizaine d’heures. Par chance, les petits animaux avaient trouvé refuge au-dessus de l’eau. Ils sont ainsi parvenus à éviter la noyade.

léopards
Les bébés léopards coincés dans le puits – Crédit photo : Wildlife SOS

En raison de l’épuisement causé par les heures passées dans le puits, le sauvetage des animaux a été compliqué, selon un vétérinaire du MLRC. Au lieu de se diriger vers la caisse de sauvetage, les petits effrayés fuyaient dans une direction opposée. Ils ont finalement été remontés à la surface avec une perche et une corde.

La déforestation mise en cause

Après leur sauvetage, les léopards ont été relâchés dans un champ de canne à sucre. La déforestation les pousse à se réfugier dans ces champs pour survivre. Par chance, la mère des petits est venue les récupérer avant de retourner se cacher dans la forêt avoisinante.

léopards
Sauvetage des bébés léopards – Crédit photo : Wildlife SOS

En un an, le MLRC a porté secours à quarante-deux animaux tombés dans les puits à ciel ouvert qui se trouvent dans le Maharashtra. Ces animaux étaient pour la plupart des léopards, des loups et des chats sauvages. En dix ans, ces puits ont causé la mort de près de 1 500 bêtes. La vie sauvage de la région se trouve donc menacée par ces infrastructures. L’association Wildlife SOS appelle les autorités locales à trouver des solutions durables. Les populations ont besoin de puits pour avoir accès à l’eau. Seulement, ces derniers restent inadaptés quant à la faune de la région.

Source :

Holidogtimes