PARTAGER

Vous aimeriez découvrir un lieu atypique et authentique pour vos prochaines vacances en Europe ? Alors pourquoi ne pas vous rendre à Saint-Véran, le village le plus haut du continent ?

2 042 mètres d’altitude pour ce village français

Localisé dans le département des Hautes-Alpes, le village de Saint-Véran vous promet un séjour inoubliable. Niché au sommet de la vallée du Queyras, ce petit coin de nature n’abrite que deux cent cinquante habitants et détient un record particulier : il s’agit de la cité la plus haute d’Europe. En effet, Saint-Véran culmine à 2 042 mètres d’altitude. Ce qui rend les paysages et horizons absolument grandioses. La devise des habitants de ce hameau : « Le village où le coq picore les étoiles ».

village
Saint-Véran en hiver – Crédit photo : wikimedia

Et le village a d’autres choses à offrir. Il vous est notamment possible de visiter une maison datant de 1641 gardée en état. Ses artisans sont également réputés comme les sculpteurs sur bois. Pour sa beauté et son authenticité, Saint-Véran est entré dans le classement des « Plus beaux villages de France ».

Des activités nombreuses et pleines de charme

En plus de la découverte de ce village hors du commun composé de maisons en bois, de nombreuses activités vous seront proposées. Du ski alpin, mais aussi du ski de fond sans oublier le parapente, la randonnée et même des promenades en chiens de traîneaux, le choix est vaste et il vous sera impossible de vous ennuyer. Les visiteurs pourront suivre les pistes tracées dans la commune et aux alentours et pourront s’essayer à la luge d’été.

village
Randonnées aux alentours du village – Crédit photo : L’Estoillies

À Saint-Véran, c’est avant toute autre chose le côté nature et sauvage qui attire les visiteurs. On s’y rend pour profiter de l’air pur et des paysages sublimes offerts à perte de vue. En automne, les mélèzes colorent les montagnes tandis qu’en été le vert domine la vallée. Ce lieu change au court des saisons et, pourtant, il a su préserver son identité au fil du temps.

Source :

Demotivateur