PARTAGER

Une jeune italienne de 21 ans souffre actuellement d’une maladie très rare, dont l’un des symptômes les plus éloquents est une sueur sanguinolente. Cette maladie, c’est l’hématidrose. Cela fait aujourd’hui 3 ans que l’italienne voit des saignements sur la paume de ses mains et sur la peau de son visage, malgré l’absence d’une quelconque lésion.

Jarmoluk – Pixabay

Des saignements provoqués par le stress

La patiente a ainsi déclaré que les saignements les plus importants se produisent principalement pendant de grandes périodes de stress. Pourtant, il n’y avait aucun déclencheur. Cela pouvait se passer durant des périodes d’activité physique ou même durant son sommeil.

La patiente se serait volontairement isolée socialement en raison de ses sueurs sanguinolentes, ces dernières potentiellement aggravées par les troubles dépressifs que subissait la jeune italienne. Malgré le traitement de sa dépression par des spécialistes, les saignements ne se sont pas arrêtés.

Un dérèglement hormonal intense potentiellement en cause

En dehors de ces suées sanglantes, l’hématidrose n’est pas spécialement dangereuse pour la santé, elle est simplement très, très rare. Actuellement, la principale hypothèse du déclenchement de la maladie serait celle d’un dérèglement hormonal si intense qu’il entrainerait une surproduction d’adrénaline 20 fois supérieur à la moyenne.

Cette surproduction d’adrénaline entrainerait une hausse de l’anxiété qui provoquerait – à son tour – une hausse de la pression sanguine, jusqu’à la rupture des plus petits vaisseaux sanguins. Le sang se mêlerait ainsi à la sueur.

Pour contrer les effets de sa maladie, les médecins lui ont administré des bêta-bloquants d’adrénaline et les résultats n’ont pas tarder à se montrer. La jeune femme a pu voir une diminution marquée de ces saignements, mais pas une rémission complète. La piste du surplus adrénaline semble donc être valide pour l’instant.

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz