Environ un an s’est écoulé depuis que la pandémie de coronavirus a commencé à balayer le monde, infectant bien plus de 81 millions de personnes dans le monde et en tuant plus de 1,7 million. Le COVID-19, la maladie causée par une infection par le coronavirus, a profondément perturbé la vie quotidienne, ne laissant pratiquement personne insensible.

Des restrictions ont été mises en place dans le monde entier pour tenter d’atténuer la propagation du virus, imposant des changements drastiques dans les routines quotidiennes pour des milliards de personnes. Les scientifiques ont lancé des milliers de projets de recherche pour comprendre le virus, et les gouvernements se sont précipités pour subventionner le développement, la production et la distribution de vaccins contre le COVID-19, offrant l’espoir que la fin de la pandémie pourrait être en vue. Et pourtant, malgré tout ce qui a changé et tout ce que nous avons appris sur le COVID-19, il reste de nombreuses questions sans réponse.

Pourquoi les enfants sont-ils moins à risque que les adultes ?

La raison sous-jacente de l’écart entre les enfants et les adultes fait toujours l’objet de recherches. Une étude récente suggère que le système immunitaire des enfants est mieux à même de gérer le virus et que certains enfants peuvent développer des anticorps contre le virus sans jamais être testés positifs.

Ci-dessous une vidéo en anglais relatant ces faits :

Les recherches étant toujours en cours, le CDC avertit rapidement qu’il n’est pas sûr de supposer que les enfants ne contribuent pas à la pandémie.

Les vaccins sont-ils sûrs et efficaces pour les enfants de moins de 16 ans ?

Bien que les vaccins Pfizer et Moderna actuellement administrés aux Américains aient été approuvés pour une utilisation chez les personnes de plus de 16 ans, des recherches sont toujours en cours pour déterminer s’ils sont sans danger pour les jeunes enfants. C’est en partie parce que les enfants n’ont pas été inclus dans les essais initiaux de vaccins.

Et en fait, ils ont inscrit des enfants jusqu’à 12 ans depuis octobre. Et il y avait même, vous savez, quelques centaines d’enfants pour lesquels nous avions un peu de données préliminaires à examiner pour ce produit. Pour le produit Moderna, ils lancent à présent un groupe d’individus âgés de 12 à 17 ans à étudier.

Source :

Ne ratez plus les news les plus insolites et lifestyle grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici