La femme anonyme de 25 ans de Tokyo a visité l’hôpital international de St Luke dans la capitale japonaise après avoir souffert de douleurs à la gorge et d’irritation pendant cinq jours. Après un test sanguin et une inspection rapide, les médecins ont découvert un ver noir en mouvement dans son amygdale gauche.

Le cas rare, qui a été publié dans l’American Journal of Tropical Medecine and Hygiene, a permis de déterminer le corps d’un ver noir, de 38 mm de long et de 1 mm de large. La cuticule extérieure de la bestiole était mouillée. La cause a été identifiée comme étant un ver présent dans le sushi mangé par la femme.

Un ver toujours en vie

Sur la photo, on peut découvrir un ver dégoûtant qui était toujours en vie après que les médecins l’aient extrait avec des pincettes. Après la procédure, les symptômes du patient se sont améliorés rapidement.

Ci-dessous une vidéo en anglais relatant ces faits :

L’ADN et l fait que le ver était en exuviation ont révélé que ce ver était une larve de quatrième stade de pseudoterranova azarasi. Il s’agit d’un parasite qui peut infecter les personnes qui consomment du poisson cru ou non cuit, notamment des sushis et des sashimis.

Un cas rare, mais pas unique

Le journal a noté que la femme avait en fait mangé un sashimi, un plat de poisson cru, cinq jours auparavant, et avait depuis lors eu mal à la gorge. Même si l’infection soit rare, elle est connue pour provoquer un mal de gorge.

Mais, même si c’est un cas rare, la femme n’est pas la seule à être victime d’une telle infection. L’étude a indiqué que le nombre de cas signalés avait considérablement augmenté dans le monde en raison de la popularité croissante des sushis et des sashimis.

Source :

Ne ratez plus les news les plus insolites et lifestyle grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici