Depuis que l’homme a découvert le vol, il y a des pilotes qui repoussent les limites de la physique avec leurs avions et montrent ce qui est possible dans les manœuvres acrobatiques. La même chose s’applique à tous les types d’avions modèles télécommandés. Et on attend aussi la même chose pour les drones. Mais toutes ces entreprises ont un point commun: un être humain doit contrôler l’avion. Que ce soit directement depuis le cockpit ou par télécommande.

Les scientifiques de l’université de Zurich vont désormais plus loin et permettent aux drones d’effectuer des manœuvres acrobatiques de manière indépendante grâce à un algorithme de navigation. Ils utilisent des simulations pour entraîner les avions autonomes, les rendant plus rapides, plus agiles et plus efficaces. Cela peut être utile dans les opérations de sauvetage ou même pour les services de livraison.

Intel a contribué à ce résultat

En collaboration avec le fabricant de microprocesseurs Intel, l’équipe de recherche a construit un quadricoptère capable d’apprendre à piloter des figures acrobatiques autonomes. Bien qu’une «boucle de puissance» ou un «flip matty» ne soit probablement pas nécessaire dans une mission de drone conventionnelle, un drone capable d’effectuer ces manœuvres acrobatiques pourrait être beaucoup plus efficace, soulignent les scientifiques.

Voici une vidéo en anglais présentant ces drones :

Ils peuvent atteindre leurs limites physiques, tirer pleinement parti de leur maniabilité et de leur vitesse et parcourir de plus longues distances à portée de leur batterie.

Les gens ont un avantage

Le cœur du nouvel algorithme est un réseau neuronal artificiel «qui convertit directement les entrées fournies par la caméra intégrée et les capteurs inertiels en commandes de contrôle». Ce réseau de neurones est formé en simulant des manœuvres acrobatiques.

Selon les chercheurs, cela présente plusieurs avantages. Les manœuvres peuvent être facilement simulées à l’aide de trajectoires de référence et aucun test physique coûteux n’est requis. De plus, la formation peut être facilement étendue et il n’y a aucun risque pour le quadricoptère lui-même.

Ne ratez plus les news les plus insolites et lifestyle grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici