Accueil Geek Une fissuration inhabituelle est détectée sur les avions Boeing 737 Next Generation

Une fissuration inhabituelle est détectée sur les avions Boeing 737 Next Generation

119
Source : Pixabay. Des problèmes inhabituels détectés sur le Boeing 737.

Boeing essaie de comprendre ce qui cause la fissuration inhabituelle de ses avions Next Generation, tout en faisant face à un  contrôle minutieux après deux crashs du 737 Max. Lors d’une inspection récente, des travailleurs ont découvert une fourchette de cornichon très endommagée sur les appareils du fabricant.

L’avion est relativement jeune, ayant enregistré environ 35 000 cycles de vol lorsque les dommages ont été constatés. Une fourchette de cornichon est la partie qui aide à attacher le fuselage d’un avion à la structure de son aile. Elle aide à gérer les contraintes, le couple et les forces aérodynamiques qui plient la connexion entre les ailes et le corps de l’appareil.

Une situation assez inhabituelle

Selon un ingénieur à la retraite de Boeing, il est inhabituel d’avoir une fissure dans la fourchette de cornichon. Ce n’est pas du tout conçu pour craquer ainsi, a-t-il indiqué. Elles ont été développées pour durer après plus de 90 000 atterrissages et décollages sans se fissurer, avec des résultats catastrophiques en cas de défaillance du système.

Ci-dessous une vidéo relatant cette nouvelle en anglais :

Il y a quatre fourchettes de cornichon sur le Boeing 737. Au cours des prochains jours, Boeing va collaborer étroitement avec les voyageurs pour mettre en place un plan d’inspection recommandé pour certains avions de la flotte.

La réaction de Boeing

Une fissure comme celle-ci est semblable à celle qu’on voit sur une poignée de tasse de café. Il est possible de l’utiliser plusieurs fois, mais il y a toujours un risque de rupture de la poignée. Tant que les responsables n’auront pas déterminé l’ampleur du problème, ce sera difficile pour les équipes de maintenance.

Le fabricant Boeing, basé à Chicago, est déjà sous surveillance suite aux accidents qui ont coûté la vie de 346 personnes en Éthiopie et en Indonésie. Les autorités ont examiné de près le processus d’évaluation du système d’augmentation des caractéristiques de manœuvre du Boeing 737 Max, un système essentiel au centre des deux accidents.

Source :

DailyMail

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here