Accueil Bio Examen approfondi du refus de la Floride de traiter tous les détenus...

Examen approfondi du refus de la Floride de traiter tous les détenus atteints d’hépatite C

52
Source : Pixabay. Les problèmes liés au traitement de l'hépatite C chez les détenus.

Le Département des services pénitentiaires de Floride prend position, refusant de payer pour le traitement de l’hépatite C des détenus qui sont au début de l’infection virale. En avril dernier, le refus de la Floride avait été soulevé par le juge du district américain Mark Walker, qui avait critiqué la longue et sordide histoire du ministère de négliger les détenus.

Plutôt que de suivre l’ordre de Walker, à savoir que le département procède au dépistage et à la prise en charge de l’hépatite C de tous les détenus, des représentants de la Floride ont fait appel.

Le gouvernement refuse la décision du juge

Le ministère et le procureur générale de la Floride, Ashley Moody, ont déposé devant la cour d’appel fédérale un dossier dans lequel il était indiqué que le traitement ne serait offerts qu’aux personnes atteintes d’une forme modérée de la maladie du foie.

Voici les traitements de cette maladie :

Le gouvernement ne couvrirait pas le traitement des personnes aux premiers stades de la maladie. Le traitement, un médicament antiviral à action directe, coûte entre 25 000 et 37 000 dollars, ont mentionné des responsables gouvernementaux.

Les effets de ces traitements

Les études médicales n’ont pas démontré que les médicaments antiviraux à action directe améliorent sensiblement le taux de mortalité ou la qualité de vie des personnes chez qui l’hépatite C est diagnostiquée à un stade précoce.

Au lieu de cela, des soins adéquats pour ces personnes impliquent de surveiller l’évolution de la maladie et d’administrer des médicaments spécifiques si cela devient nécessaire. Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, le traitement soigne 90 % des personnes atteintes d’hépatite C chronique. Le traitement des personnes aux premiers stades de la maladie a longtemps fait l’objet de controverses. Il peut empêcher les personnes de transmettre la maladie.

Source :

Tampabay