PARTAGER

Squeezie est l’un des youtubeurs français les plus influents. Véritable exemple pour les plus jeunes, il a également grandi avec une partie de sa communauté et n’a cessé de développer sa présence sur le net. Dernièrement, il a lancé un véritable pavé dans la mare sur Twitter. Une décision à la fois saluée et lourdement remise en question.

Des youtubeurs à l’origine d’abus sexuels

Selon Squeezie, certains youtubeurs se serviraient de leur notoriété pour approcher des jeunes femmes (parfois encore mineures) et obtenir des faveurs sexuelles (photos dénudées notamment). C’est cette pratique que le jeune homme a souhaité dénoncer et, au vu de sa popularité, ces dénonciations ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd.

Source : message de Squeezie sur son compte Twitter.

Suite aux nombreuses réactions provoquées par ce message, plusieurs internautes se sont amusés à accuser des youtubeurs (avec ou sans « preuves ») ou à demander à Squeezie de dénoncer les personnes visées. Le youtubeur a envoyé un deuxième message pour éclaircir les choses.

Source : message de Squeezie sur son compte Twitter

Un rappel à la prudence puisqu’il faut savoir qu’en France l’accusation sans preuves (ou diffamation) peut être punie d’une amende de 12 000 euros, quand il s’agit d’une diffamation publique.

Une décision saluée ou critiquée

Nombreux sont ceux à avoir salué la prise de parole de Squeezie (certains parents, notamment, n’ont pas hésité à exprimer leur sympathie) qui permet de mettre en lumière un comportement encore peu connu en France, bien que déjà présent aux États-Unis.

Source : StockSnap – Pixabay

Cependant, d’autres internautes ne se sont pas gênés pour critiquer cette prise de parole, arguant que cela risquait de lancer une chasse aux sorcières et un flot continu d’accusations en tout genre. Et effectivement, plusieurs youtubeurs populaires se sont retrouvés au centre de ces accusations, sans que Squeezie ne les ait directement visés.

Source :

CNews