PARTAGER

La semaine dernière, le tournage de l’émission Koh-Lanta a été annulé. La raison ? Une agression sexuelle survenue durant le quatrième jour de tournage. Afin de mettre au clair cette affaire, la production a décidé d’arrêter ce dernier. En effet, l’annonce a été faite vendredi par la société ALP qui produit Koh-Lanta depuis de nombreux années. Dans son communiqué, la société faisait état de faits « susceptibles de relever d’une agression sexuelle ». Ces faits ont eu lieu début mai. Ils n’ont été révélés que deux semaines plus tard.

La candidate agressée pendant la nuit

La candidate, nommée Candide Renard, a été entendue par la police. Elle atteste que, durant la nuit du quatrième jour de tournage, alors que l’équipe de production s’était éloignée et avait rangé ses caméras, elle a été réveillée par l’un des candidats. Ce dernier s’était glissé à côté d’elle, l’embrassait et procédait à des attouchements sous ses vêtements.

Source : clafrich – Pixabay

Candide dit avoir dû le repousser plusieurs fois avant de prendre la fuite, de sortir de l’abri et d’aller prévenir l’équipe de tournage ainsi que les autres candidats. La société a rapidement été mise au courant et les candidats ont tous été rapatriés en France.

Eddy G., le principal suspect, nie les faits

Le suspect a été arrêté dès sa descente d’avion à l’aéroport de Roissy, lundi matin. Il a tout de suite été placé en garde à vue quelques heures. Eddy G. nie cependant les faits, mais il admet avoir dormi cette nuit-là à côté de Candide Renard.

Source : KuyaAndy – Pixabay

Le parquet de Nancy s’est saisi de l’affaire, étant donné que le suspect est originaire de cette région et bien qu’il ait été entendu au sein des locaux de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Une enquête est actuellement en cours. Nous en saurons plus dans les jours ou semaines à venir.

Source :

BFMTV