PARTAGER

En ce qui concerne le cancer du poumon, le taux de mortalité pour les femmes devrait augmenter de 40 % d’ici 2030, selon une récente étude. Toujours selon ce dernier rapport, l’indice de mortalité du cancer du sein, lui, devrait descendre.

Le cancer qui tue le plus

Selon l’OMS, 1,69 million de personnes sont mortes du cancer du poumon en 2015. Ce cancer est celui qui fait le plus de victimes. Si le nombre de morts descend chez les hommes, il augmente chez les femmes qui se sont mises à fumer de plus en plus. Par ailleurs, il faut savoir que le tabac ne déclenche pas que des cancers du poumon. D’autres maladies provoquent la mort de nombreuses personnes chaque année. Ainsi, l’OMS a recensé près de 7 millions de morts imputées au tabac en 2015.

Source : Free-Photos – Pixabay

Cette hausse a été constatée presque partout dans le monde. Le taux de mortalité devrait ainsi augmenter (de manière mondiale et globale) de 43 % pour les femmes d’ici 2030. Sur cette même période, le taux de mortalité de cancer du sein, lui, devrait chuter de 9 %.

Des risques importants pour les femmes

En 1974, sur 100 fumeurs, il y avait 33 femmes pour 67 hommes. En 2012, il y avait 46 fumeuses pour 54 fumeurs. Le chiffre des femmes consommant du tabac ne semble pas vouloir s’arrêter en si « bon » chemin. Normalement, le tabac a les mêmes conséquences sur les hommes et les femmes, mais ces dernières prennent plus de risques en fumant.

Source : Free-Photos – Pixabay

En effet, la combinaison de la pilule contraceptive et de la cigarette est bien plus néfaste pour le corps (les deux étant incompatibles et mauvais pour lui). En effet, cette combinaison augmente les risques d’AVC et de phlébite (quand un caillot de sang se forme dans une veine ou une artère et remonte jusqu’aux poumons ou au cœur). Enfin, chez les femmes, il semblerait que la cigarette réduise la fécondité.