PARTAGER

Carmat est une société française qui travaille depuis des années sur l’élaboration d’un cœur artificiel total. Sa dernière transplantation a été un franc succès et un patient a pu vivre pendant huit mois avec cette prothèse avant de se faire transplanter un nouveau cœur.

Une opération menée au Kazakhstan

La lourde intervention consistait à extraire la prothèse Carmat avant d’introduire le nouveau cœur dans le corps du patient. L’opération de chirurgie a été menée au National Center for Cardiac Surgery d’Astana du Kazakhstan.

Source : Engin_Akyurt – Pixabay

L’intervention a été un franc succès et le patient a bien intégré le nouveau greffon après huit mois passés avec la prothèse Carmat. D’ailleurs, cette opération n’a pu être possible que grâce à ce cœur artificiel.

Le patient avait reçu la prothèse cardiaque dans le cadre de l’étude « Pivot » lancée en 2016. Cette dernière devrait permettre à une vingtaine de patients de bénéficier d’un cœur artificiel d’ici la fin de 2018. La société est largement positive étant donné que son objectif primaire de survie à 180 jours (ou six mois) a été largement atteint.

Un état de santé grandement amélioré grâce à la prothèse

À la base, le patient (qui souffrait d’une insuffisance cardiaque au stade terminal) n’était pas éligible à une greffe de cœur, étant donné qu’il souffrait d’une hypertension pulmonaire. Cependant, après la transplantation de la prothèse artificielle, il a été constaté que son état de santé s’était grandement amélioré, grâce au dispositif Carmat. La prothèse aura ainsi permis de réguler son hypertension pulmonaire et de lui faire bénéficier d’un nouveau cœur.

Source : TheShiv76 – Pixabay

La régulation de son hypertension a pu être observée grâce au dispositif Carmat implanté dans le cœur artificiel. En effet, ce dernier était en capacité de transmettre des informations sur la santé du patient en continu.

Grâce à ce type d’avancées technologiques et médicales, l’homme dit « augmenté » n’est plus autant chimérique qu’il y a 10 ans. Un espoir pour toutes les personnes qui souffrent de lourdes pathologies cardiaques.

Source :

Europe 1