PARTAGER

Un fait divers vraiment glauque nous vient d’Angleterre. Un détenu a fait jouer les prérogatives dont jouissent depuis peu les individus souhaitant relever d’un sexe autre que celui inscrit sur leur acte de naissance ou dans leur ADN. Un homme se prétendant femme, en l’occurrence un « transgenre non opéré » aux yeux des normes juridiques anglaises, a obtenu gain de cause : il a été placé dans un centre de détention exclusivement féminin près de Leeds. Mais l’histoire se finit franchement mal…

Un loup au milieu des brebis

Prétendre à un état transgenre pourrait malheureusement devenir le meilleur moyen, pour un détraqué sexuel, de se mettre facilement en présence de victimes potentielles. C’est exactement ce qui est arrivé, il y a peu, en Angleterre. L’affaire a été ébruitée par le Daily Mail.

Corridor de la prison d’Alcatraz. Crédits photo : Timothy Pearce, 16 juillet 2005, Flickr

Les faits se sont déroulés dans le centre pénitentiaire féminin de Wakefield, en périphérie de Leeds. Un criminel de sexe biologique masculin mais disant se sentir femme a été à sa demande dirigé vers une prison de femmes. Malheureusement, juste après son incarcération, en l’espace de quelques jours, il avait déjà agressé sexuellement quatre détenues… Harcèlement sexuel, baisers volés, exhibition sexuelle accompagnée d’une tentative… Un vilain tableau qui a valu au prétendu transgenre d’être rapidement transféré vers une prison d’hommes.

Des règles trop souples ?

Ces récents faits posent la question d’une trop grande latitude accordée aux prisonniers. Actuellement, c’est en se fiant totalement à leurs déclarations que l’on répartit en Angleterre les prisonniers s’affichant transgenres. En 2017, on en comptait 125 pour le pays de Galles et l’Angleterre, un chiffre qui semble colossal et ne fait pas une bonne publicité.

En guise de réaction, les autorités pénitentiaires ont dû mettre en place des règles inédites, lesquelles s’avèrent manifestement trop souples dans certains cas. Le précédent de Wakefield pourrait malheureusement faire des émules à travers la planète. Les faits auraient pu être pires si rien n’avait été fait, mais ils agissent à la manière d’un avertissement : le loup sait se déguiser en agneau.