PARTAGER

Quand on imagine des vacances en Grèce, on pense souvent aux îles, à l’eau turquoise et aux belles habitations blanches. Mais ce pays est aussi doté d’une capitale au charme sans commune mesure.

La ville d’Athènes élue « meilleure destination d’Europe »

Lors de la cérémonie des World Travel Awards, la ville d’Athènes a obtenu le prix de « meilleure destination d’Europe » dans la catégorie des séjours et week-ends. Ce succès vient donc couronner Athènes, qui se place devant d’autres capitales prestigieuses telles que Rome, Paris ou Berlin.

Athènes
Crédit photo : NatasaInsightMagazine – Pixabay

Cette première place du classement récompense la ville millénaire pour son essor culturel depuis la crise financière. Depuis quelques années, la jeunesse locale a décidé de se lancer dans la créativité pour offrir à Athènes la place qui lui est due en Europe et dans le monde. Ainsi, la scène culturelle s’est rapidement développée : mode, art, gastronomie, festivals, concerts, etc. Athènes propose une importante diversité d’activités et attire ainsi les voyageurs. Ces cinq dernières années, le nombre de touristes à Athènes a augmenté de 648 %.

L’Acropole élue « second meilleur site touristique d’Europe »

Une autre victoire pour la capitale grecque, la deuxième place attribuée à l’Acropole dans la catégorie « meilleur site touristique d’Europe ». Ce dernier est aussi inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. La visite de la mythique Acropole offre une vue imprenable sur la ville, ce qui permet de se replonger au cœur de la Grèce antique. Une fois de plus, Athènes a triomphé face à d’autres monuments tels que la tour Eiffel.

Athènes
Crédit photo : Arthur Yeti — Unsplash

Les voyageurs qui souhaitent découvrir autre chose que des zones urbaines peuvent aussi se rendre sur les îles depuis le port de Rafina ou le port du Pirée. Une nature luxuriante, des plages à n’en plus finir et une eau turquoise les attendent. Enfin, le coût de la vie est très raisonnable à Athènes, contrairement à d’autres capitales européennes.

Source :

Demotivateur