PARTAGER

Hier, nous vous parlions des potentiels risques de la sylvothérapie. Aujourd’hui, nous allons vous présenter une pratique encore assez peu connue en France, mais qui dispose tout de même de nombreux avantages dermatologiques : le bain de sable.

Qu’est-ce que la sablothérapie ?

La sablothérapie fait partie des médecines douces qui apportent des bienfaits au corps. Le concept est simple : on immerge son corps jusqu’au cou dans le sable chauffé par le soleil ou artificiellement en thalassothérapie.

À la base, la sablothérapie est surtout pratiquée dans les pays d’Afrique du Nord, tels que l’Égypte, l’Algérie ou le Maroc. Cette pratique permet d’apporter une détente globale et totale sur toute la partie du corps immergée dans le sable. Elle permet également de soulager l’arthrose, les maux de dos et d’éliminer les peaux mortes.

Source : Pexels – Pixabay

Généralement, les personnes qui pratiquent la sablothérapie en thalasso sont immergées dans un sable avoisinant les 45 degrés pendant 10 à 15 minutes. La tête du patient est protégée par une petite tente régulièrement réhydratée. La personne est surveillée par le personnel et, pour éviter une trop grosse variation de température à la sortie du sable, elle est enveloppée dans des serviettes chauffantes.

Les recommandations pratiques

Il est largement déconseillé de tester l’expérience seul sur la plage, sans aucune aide. S’immerger complètement dans le sable en ne laissant que la tête dépasser peut vous bloquer et vous empêcher de ressortir. Des accidents tragiques ont déjà eu lieu à la plage. Par ailleurs, rester trop longtemps au soleil vous expose à des risques d’insolation et de déshydratation.

Source : Free-Photos – Pixabay

La sablothérapie est également déconseillée aux personnes qui souffrent de troubles cardiovasculaires, mais également d’hypertension, d’hypotension, d’insuffisance respiratoire, d’insuffisance rénale ou de varices.  Il est donc conseillé de contacter un médecin avant de se lancer dans des séances de sablothérapie.

Source :

Top Santé