PARTAGER

Le 27 juillet prochain, les amateurs d’astronomie vont pouvoir s’émerveiller devant la plus longue éclipse lunaire du XXIe siècle. La lune disparaîtra durant cent trois minutes, selon les estimations de la NASA.

Une éclipse lunaire longue de plus de cent minutes

Durant la nuit du 27 au 28 juillet 2018 se tiendra la plus longue éclipse lunaire (observable) de ce siècle. Il s’agit d’un événement peu fréquent qui engendrera un spectacle d’une heure et quarante-trois minutes. La dernière éclipse de cette nature date du 31 janvier dernier. Elle a duré une heure et seize minutes selon la NASA.

éclipse
Crédit photo : James Peacock — Unsplash

Ainsi, cet épisode sera le plus long enregistré entre 2000 et 2100. Il ne faut surtout pas le manquer ! Il se tiendra entre 21 heures 30 et minuit. L’éclipse sera visible depuis l’Europe, l’Australie, l’Asie, l’Amérique du Sud et l’Afrique. Les habitants de Londres, Paris et Rome (entre autres) pourront y assister. Et vous pourrez aussi l’observer, notamment si vous vous trouvez en France.

La Terre s’interpose entre la Lune et le Soleil

L’éclipse lunaire correspond à l’instant où la Terre se place entre la Lune et le Soleil. Ainsi, les trois astres se retrouvent parfaitement alignés. On la dit « totale » dès lors que la Lune disparaît totalement dans l’ombre formée par la Terre. Le 27 juillet, l’éclipse sera totale et entourée de deux autres que l’on dit « partielles » et qui dureront trois heures et vingt-trois minutes.

éclipse
Crédit photo : Mike Petrucci — Unsplash

Déjà très rare, ce phénomène va se doubler d’une autre également exceptionnel : la possibilité de voir apparaître Mars. En effet, à la fin du mois de juillet, la planète rouge se trouvera à moins de 58 millions d’années-lumière de la Terre. Elle ne reprendra cette position que dans quinze ans. Contrairement aux éclipses solaires, les éclipses lunaires peuvent être observées à l’œil nu. Aucune précaution particulière n’a besoin d’être prise. C’est un beau programme qui devrait ravir les astronomes, mais aussi chacun d’entre nous.

Source :

Demotivateur