PARTAGER

Un collectif d’artistes belges a mené une campagne dans les Hautes-Alpes. Un cachalot (factice) de quinze mètres de long a été déposé sur une rive du lac de Serre-Ponçon.

Un cachalot dans un lac ?

Un étrange cétacé a été retrouvé échoué sur les rives d’un lac des Hautes-Alpes. Compte tenu du fait que le cachalot ne vit que dans l’eau de mer, on comprend vite qu’il n’a aucune chance de se retrouver dans un lac d’eau douce. Ce fait divers surprenant est bien évidemment monté de toutes pièces.

L’action militante en vidéo :

En réalité, il s’agit d’une œuvre que l’on peut attribuer au collectif d’artistes belges Captain Boomer. Ce dernier a déposé le faux cétacé dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 juin dernier à Savines-le-Lac, sur les rives du lac de Serre-Ponçon. L’objectif ici était de sensibiliser le public à l’état et à la fragilité de l’environnement, ainsi qu’à sa vulnérabilité face à la pollution.

Sensibiliser le public à la cause des océans

Le vendredi 8 juin marquait la Journée mondiale de l’océan. Cette date n’a pas été choisie au hasard par le collectif. Et ce canular a très bien été orchestré. Les artistes ont mis en place un scénario méticuleux et détaillé sur le site du collectif Captain Boomer. Odeur de mer, faux sang, intervention de scientifiques travaillant pour une organisation fictive (International Wale Association) au sein d’un périmètre de sécurité…

cachalot
Crédit photo : OpenClipart-Vectors – Pixabay

Ces derniers analysaient donc le corps de l’animal, prélevaient des échantillons d’organes et de peau, prenaient des mesures, etc. L’idée était de simuler un véritable « échouage » de cachalot. Cette action militante et artistique a été imaginée par les artistes donc, avec la complicité d’un théâtre local et de la ville. Même les médias ont eu un rôle à jouer dans la supercherie.

Source :

Demotivateur