PARTAGER

En Écosse, une praticienne avait décidé de faire accoucher une femme par voie basse lors d’un accouchement en 2014. Compte tenu de la situation, un tribunal médical a alors jugé qu’elle aurait dû choisir d’effectuer une césarienne.

Une histoire terrifiante d’accouchement qui vire au drame

C’est en mars 2014 à Dundee (Écosse) que cet accouchement singulier s’est déroulé. Une femme âgée de trente ans et enceinte de vingt-cinq semaines devait accoucher en urgence. Elle s’est rendue à l’hôpital de Ninewells. Mais la situation se présentait déjà très mal. Le rythme cardiaque du bébé avait considérablement ralenti et le col de l’utérus de la mère n’était pas assez dilaté.

bébé
Crédit photo : Rawpixel – Unsplash

Comme si cela ne suffisait pas, le bébé se présentait également les pieds en avant. Le lundi 4 juin dernier, le tribunal médical a donc jugé qu’il n’y avait qu’une solution à envisager : la césarienne. L’obstétricienne, Vaishnavy Vilvanathan Laxman, a pourtant décidé de poursuivre l’accouchement par voie basse. Cette décision a conduit à une succession d’éléments qui ont engendré la décapitation du bébé.

L’obstétricienne suspendue de ses fonctions

Pour la mère, l’équipe médicale s’est montrée « indifférente » durant l’accouchement. Elle a expliqué sa souffrance (elle n’était pas sous anesthésie) et son désir de stopper l’accouchement. Malgré ses protestations et ses cris, les médecins l’auraient plaquée sur le lit. Ils ont insisté pour faire sortir l’enfant par voie basse malgré le fait que tout indiquait qu’une césarienne était nécessaire.

bébé
Crédit photo : Marta Dominguez – Unsplash

Pour l’heure, l’obstétricienne à l’origine de la décision ayant provoqué la décapitation a été suspendue. Devant le tribunal médical, elle a expliqué que la césarienne aurait causé la mort de l’enfant. Elle a donc pris cette décision pour tenter de lui sauver la vie. Elle a ensuite précisé que le bébé était mort avant la décapitation. L’audience se poursuit et la sanction définitive du tribunal lui sera communiquée prochainement.

Source :

Francetvinfo