PARTAGER

Des chercheurs de l’université de Newcastle ont réussi à imprimer une cornée grâce à une imprimante 3D. Ces derniers ont utilisé un mélange de cellules de cornée, d’alginate et de protéines de collagène. La cornée est fonctionnelle et devrait pouvoir être greffée sur un œil humain. Cette innovation pourrait compenser le manque de cornées nécessaires aux greffes.

Qu’est-ce que la cornée ?

La cornée est une petite couche transparente située à l’avant de l’œil. Son rôle est primordial dans le bon fonctionnement de la vision. Une infection de ce petit organe peut rendre rapidement aveugle. On estime que 10 millions de personnes dans le monde auraient besoin d’une greffe ou d’une chirurgie pour éviter de perdre la vue.

Source : Free-Photos – Pixabay

90 % des cellules utilisées lors de l’impression étaient toujours vivantes après une journée. 83 % l’étaient également après une semaine. La cornée imprimée est donc très résistante et durable. Notons que cette durée de vie a été mesurée à l’air libre et non une fois intégrée à un organisme vivant.

Une cornée pouvant être imprimée en fonction du besoin du patient

Le gel utilisé pour imprimer la cornée permet de rendre cette dernière rigide et résistante, mais également assez souple pour survivre à une impression et à une greffe. Il permet également de maintenir les cellules souches intégrées vivantes.

Source : SofieZborilova – Pixabay

Grâce à cette technique révolutionnaire, il sera bientôt possible de scanner l’œil d’un patient ayant besoin d’une greffe de cornée et d’utiliser ce dernier pour adapter le modèle. Ainsi, chaque cornée pourrait être unique et adaptée à la morphologie de l’œil et aux besoins du patient.

Cependant, il faudra encore attendre quelques années avant de pouvoir tester les premières greffes de cornée en 3D. En effet, ces dernières devront subir de nombreux tests au préalable. Ils devront s’assurer qu’il n’y a pas d’effets secondaires ou de danger qui suivrait la greffe d’une telle cornée.