PARTAGER

En Israël, des chercheurs et ophtalmologues de l’Institut de nanotechnologie et de matériaux avancés de l’université Bar-Ilan et d’un grand centre médical (Shaare Zedek) travaillent sur des gouttes qui pourraient potentiellement soigner à court ou long terme la myopie et l’hypermétropie (en plus d’autres potentiels défauts de l’œil). Si ces gouttes pourraient ne serait-ce que soulager les symptômes, les patients auraient la possibilité de se passer de lunettes et de lentilles.

Source : JESHOOTS – Pixabay

Une étude prometteuse, menée sur des cochons

Pendant deux ans, les équipes ont administré des gouttes contenant des nanoparticules médicamenteuses. Ces dernières auraient la possibilité d’agir directement sur la cornée et autres parties de l’œil pour leur rendre leur aspect initial. Ainsi, l’étude a démontré que le nettoyage régulier des différents conduits des yeux avait déclenché une correction de la vue largement positive et – surtout – rapide.

Pour l’instant, on ne sait pas à quelle fréquence devraient être administrées ces gouttes potentiellement révolutionnaires. Des tests sur l’homme devraient être organisés durant l’année 2018. L’objectif est de s’assurer, notamment, que les gouttes ne sont pas toxiques ou n’ont pas d’effets secondaires dangereux.

Les gouttes déjà jugées efficaces

Ces dernières ont déjà été testées par une équipe britannique pour un tout autre motif. Les expériences ont notamment démontré que, grâce aux nanoparticules, la dégénérescence maculaire liée à l’âge pouvait être largement freinée. Elles ont d’ailleurs été utilisées sur des patients et se sont révélées très efficaces. Pour l’instant, aucun effet toxique ni secondaire n’a été observé.

Comme il est important de faire attention à soi, nous en saurons plus dans les mois à venir !

Source :

Le Point