PARTAGER

Quinze milliards d’euros. C’est le montant du trésor qui se compose d’argent, d’or et d’émeraudes. Il se trouvait dans les restes du San José, un galion espagnol.

Un trésor de quinze milliards d’euros

Le robot sous-marin qui a découvert les restes du San José est le REMUS 6000. Il appartient à la Woods Hole Oceanographic Institution. Le galion espagnol a coulé il y a trois cents ans environ. Le robot est autonome et a trouvé l’épave à un peu plus de 600 mètres sous la surface. Le navire a sombré en Colombie, au large de la côte de Carthagène.

trésor
Crédit photo : Rawpixel – Unsplash

Le robot REMUS 6000 mesure quatre mètres de long. Il est conçu pour des missions en eaux profondes. Il a donc les capacités de descendre à 6 000 mètres de profondeur. Le robot est capable d’explorer de grandes zones en utilisant la technologie de navigation acoustique ainsi que des systèmes d’imagerie à haute résolution. Il peut alors fournir d’incroyables détails.

Un navire recherché depuis des décennies

Cela fait des dizaines d’années que les chasseurs de trésors et les historiens recherchent l’emplacement du naufrage du San José. Il composait un mystère maritime de très longue date. Cette découverte date de 2015, mais le WHOI vient seulement de recevoir les autorisations de divulguer tous les détails de cette trouvaille inattendue.

trésor
Crédit photo : Anne-Sophie Benoit – Unsplash

Le San José a emporté par les fonds une immense fortune faite d’émeraudes, d’or et d’argent. Ce butin était destiné à financer l’effort de guerre qui était mené par la France contre l’Angleterre. Il équivaut à près de quinze milliards de dollars. De ce fait, la question est maintenant de savoir à qui revient le butin. Il fait actuellement l’objet d’un débat juridique entre la société américaine et la Colombie. Ceci explique alors pourquoi les détails de la découverte viennent seulement d’être divulgués.