PARTAGER

C’est dans une incroyable aventure de survie, prévue du 4 au 26 juin 2018, que le sergent-chef Richard du 13e régiment du génie de Valdahon (Doubs) va se lancer.

Un parcours de 413 kilomètres en pleine nature pour le militaire

Le militaire expert de la survie devra parcourir les 431 kilomètres qui séparent Mandeure dans le pays de Montbéliard de Culoz dans l’Ain. Il se donne 22 jours pour y parvenir seul avec deux kilogrammes d’équipement.

militaire
Crédit photo : Jonny Caspari – Unsplash

Son matériel de survie se limitera à deux couteaux : un pour tailler du bois destiné à faire du feu et l’autre pour construire ses abris. Il sera aussi équipé d’un pansement compressif, un garrot, un désinfectant, un téléphone portable et une batterie solaire. Il n’emporte ni eau, ni duvet, ni nourriture et sera vêtu d’un pantalon et d’une veste de type guérilla capables de sécher rapidement. Pour lui, le plus dur sera de trouver de l’eau.

Récolter des fonds pour les blessés de l’armée de terre

Son régime alimentaire sera composé à 95 % de végétaux comme les racines, les pissenlits ou les orties. Il n’est pas impossible qu’il puisse se nourrir de petits rongeurs, de mulots ou de campagnols. Le militaire souhaite avant tout respecter la nature selon son sentiment et ne tuera ces petits animaux qu’en cas de dernier recours. Il ne visera aucune espèce menacée ou protégée. Chaque jour, le militaire fournira ses coordonnées GPS afin de rassurer sa famille et son régiment. Le militaire se lance ainsi dans un record personnel.

militaire
Crédit photo : Thanh Tran – Unsplash

Son expédition ne représente pas seulement un challenge personnel. Une cagnotte en ligne est d’ores et déjà lancée et elle a pour but de récolter des fonds pour les blessés de l’armée de terre. C’est une cause qui tient à cœur au sergent-chef. Il compte derrière lui de nombreuses missions et années de service. Ses spécialités sont la survie, la production d’eau potable et l’électricité.

Source :

Francetvinfo