PARTAGER

Partout en France, les températures chaudes font leur grand retour et, avec elles, les moustiques s’introduisent chez nous.

Source : makamuki0 – Pixabay

Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour limiter leur prolifération en intérieur.

Travailler son jardin et ses plantes

Les plantes hautes et les mauvaises herbes permettent aux moustiques de s’installer et de créer des nids. En maintenant votre herbe bien courte (pas plus de 7 centimètres) et en prenant soin de vos plantes de balcon, vous empêchez les moustiques de se poser et de proliférer près de vos fenêtres.

Des ventilateurs… partout !

Il faut savoir que les moustiques sont des insectes qui ne savent pas spécialement bien voler. Par ailleurs, ils sont légers et l’orientation dans un grand espace est complexe pour eux. Avec un ventilateur installé proche de vous, vous vous protégez de l’attaque de ces envahisseurs, tout simplement parce qu’ils ne pourront pas vous atteindre. À force, ils finiront même par chercher un endroit plus hospitalier.

Éliminer les sources d’eau stagnante

Si, dans votre jardin ou sur votre balcon, il y a un seau d’eau ou une flaque, débarrassez-vous-en rapidement. En effet, les moustiques pondent leurs œufs dans l’eau stagnante. Cette dernière a donc tendance à les attirer. Si vous avez un étang ou une mare aux canards dans votre jardin, vous devez équiper cette dernière afin qu’un petit courant s’installe. Cela empêchera les moustiques de pondre leurs œufs.

Source : Sinousxl – Pixabay

Enfin, si vous avez des animaux, songez à vider leur gamelle d’eau assez régulièrement. Cela vous permettra d’éliminer les potentiels œufs installés.

Installer une moustiquaire

Quand il fait vraiment chaud, il est compliqué de dormir sans la fenêtre ouverte. Cependant, les moustiques étant attirés par l’activité humaine, ouvrir vous expose à leurs piqûres. Investir dans une moustiquaire (à installer sur le cadran de vos fenêtres) va vite devenir indispensable si vous vivez dans des régions chaudes. Par ailleurs, l’installation n’est pas très onéreuse !

Source :

Rentokil