PARTAGER

Le père d’une jeune femme a partagé son témoignage sur les réseaux sociaux. Ce dernier a été relayé plus de 5 000 fois et attire de nouveau l’attention sur le SAMU. L’histoire se passe à Nancy et a eu lieu le 12 mai. Heureusement pour la patiente, le déroulement a été moins funeste que dans le cas de Naomi, décédée d’un infarctus suite à une non-assistance du SAMU. Le père envisage de porter plainte.

Un appel pour de fortes douleurs à la poitrine

Le 12 mai, Charlotte joint son père vers 19 h et lui parle de ses fortes douleurs à la poitrine. La jeune femme ne peut pas bouger ni se lever et elle souffre. Ils appellent ensemble le médecin de garde qui leur conseille d’attendre 2 à 4 heures avant de joindre le SAMU.

Source : PixelHeini – Pixabay

À 22 h 30, alors qu’elle souffre encore, Charlotte joint le SAMU et explique son cas, parlant de ses douleurs et de son incapacité à bouger, tout en pleurant. L’opératrice lui répond qu’un déplacement n’est pas possible pour ce genre de symptômes. Quand Charlotte s’énerve au téléphone, l’opératrice lui répond que « c’est une menteuse » et qu’elle ne peut pas avoir aussi mal. La jeune femme raccroche, énervée.

Une hémorragie dans le poumon gauche

Finalement, c’est son compagnon qui – après une discussion très tendue avec le SAMU – va réussir à faire déplacer une ambulance pour sa compagne. Charlotte est amenée aux urgences et prise immédiatement en charge.

Source : kalhh – Pixabay

Le verdict des médecins ne tarde pas à tomber : la jeune femme souffre d’une hémorragie du poumon gauche. Elle a été ponctionnée pendant près d’une heure pour retirer le surplus de sang. Charlotte a dû subir une opération en début de semaine et doit rester en observation encore quelques jours.

Le père de famille assure qu’il souhaite que les choses n’en restent pas là et pense porter plainte par la suite. Le SAMU n’a pas souhaité s’exprimer à ce sujet.

Source :

Actu.fr