PARTAGER

Andres Lopez Elorez est un vétérinaire colombien. Il a récemment été extradé vers les États-Unis depuis l’Espagne. Le 1er mai, il a été inculpé à New York. Son crime n’est pas commun : il faisait entrer de la drogue aux USA en la plaçant dans le ventre de chiots.

Une condamnation pour un mandat d’arrêt datant de 2006

Le vétérinaire colombien faisait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis 2006. Les autorités américaines ont alors expliqué qu’il avait fait partie d’un cartel colombien de la drogue. Il a fait entrer de l’héroïne aux États-Unis entre 2004 et 2005 pour le compte de cette organisation criminelle.

drogue
Crédit photo : Justin Veenema — Unsplash

Sa méthode avait été découverte à la suite d’un raid mené par la Drug Enforcement Administration dans une ferme de Medellín, une agglomération située en Colombie. Il s’agit du service spécial en charge de la lutte contre les stupéfiants aux États-Unis. Et les agents qui ont mené cette action ont ainsi fait une bien triste découverte.

Dix chiots trouvés lors d’un raid, dont certains avaient de la drogue dans l’estomac

Les agents de Drug Enforcement Administration ont trouvé dix chiots dans la ferme colombienne. Parmi eux, six portaient des sachets de 500 ml d’héroïne dans l’estomac. Trois autres n’avaient pas survécu à la macabre opération. Andres Lopez Elorez est aujourd’hui âgé de 38 ans. Il a alors été contraint de se présenter au juge fédéral Marilyn Go. Pour les faits qui lui sont reprochés, il encourt une peine allant de dix ans de prison à la perpétuité.

drogue
Crédit photo : Judi Neumeyer — Unsplash

Le procureur général Richard Donoghue explique qu’il ne s’agit pas un simple trafiquant de drogue. Il a trahi l’ordre des vétérinaires en utilisant ses compétences à des fins cruelles dans le but de dissimuler de l’héroïne dans le corps de chiots. Ce vétérinaire n’a donc pas empêché la douleur animale, il l’a causée volontairement et pour de très sombres raisons.

Source :

Holidogtimes