PARTAGER

Avec l’explosion des sites chinois et de leurs très faibles prix, certains vendeurs pensent avoir trouvé le bon filon et revendent (ou fabriquent) des produits de contrefaçon. Ainsi, il y a peu de temps, la police de Los Angeles a saisi près de 700 000 $ de produits contrefaits, au sein d’une boutique… et a fait une découverte inquiétante.

Source : mjps – Pixabay

De nombreuses plaintes envoyées aux compagnies de cosmétiques

L’histoire commence lorsque des compagnies de cosmétiques officielles ont reçu de nombreuses plaintes de leurs clients. Ces dernières faisaient notamment mention d’allergies plus ou moins importantes. Dans leurs plaintes, les consommateurs expliquaient avoir acheté leurs produits dans la Santee Alley, un secteur de Los Angeles connu pour voir proliférer des vendeurs de contrefaçons.

Source : Gromovataya – Pixabay

Grâce aux témoignages des consommateurs, une unité spécialisée dans la lutte contre les produits contrefaits est allée faire une saisie (d’un montant de 700 000 $) et a testé lesdits produits en laboratoire.

Des excréments dans la composition des produits contrefaits

Les marques concernées étaient, entre autres, Kylie Cosmetics by Kylie Jenner, Urban Decay, MAC ou NARS. Dans la composition des produits, les laborantins ont découvert la présence d’excréments humains et animaux. Ces derniers étaient fabriqués dans le garage et la salle de bain des vendeurs.

Interrogés par les journaux, Marc Reina – capitaine de police au LAPD – et Rick Ishitani – détective – ont déclaré qu’un tarif fixé à 25 % du prix d’origine avait de grandes chances d’être un produit contrefait et de présenter des risques sanitaires. Marc Reina a également expliqué que les consommateurs doivent se méfier des meilleurs prix.

Par ailleurs, il faut noter que ces contrefaçons de grandes marques, issues généralement de Chine, contiennent d’autres produits reconnus comme cancérigènes et dangereux pour la peau, tel que le plomb. Enfin, sachez que la plupart de ces cosmétiques sont testés sur des animaux.