PARTAGER

Selon une étude publiée récemment et traduite sur le site Science & Avenir, il y aurait une dose maximale d’alcool à consommer par semaine, avant de perdre des minutes d’espérance de vie. Selon les scientifiques, cette limite serait de 10 verres par semaine.

Source : naimbic – Pixabay

100 grammes d’alcool par semaine

Le niveau de consommation d’alcool considéré comme « sans danger » serait de 100 grammes par semaine. Cela correspond à 10 verres classiques (25 cl de bière, 10 cl de vin, 3 cl d’alcools plus forts tels que le whisky ou la vodka…).

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont penchés sur les habitudes de consommation de 600 000 buveurs. Ainsi, au-delà de 10 verres par jour, chaque verre risque de vous faire perdre 15 minutes d’espérance de vie. Plusieurs pays de gros consommateurs d’alcool sont pointés du doigt par l’étude et notamment l’Italie, l’Espagne ou le Portugal.

Un effet renforcé par l’alcoolorexie

Dans cette étude, les scientifiques évoquent également l’impact de l’alcoolorexie sur la santé. Ce trouble est une tendance majoritairement féminine qui consiste à remplacer les calories alimentaires par des calories alcooliques. En effet, certaine savent très bien que l’alcool fait grossir et préfèrent boire sans culpabiliser plutôt que de manger.

Cette nouvelle « tendance » est reconnue comme étant très dangereuse pour la santé. En effet, boire de l’alcool sans manger peut s’avérer très nocif pour l’organisme. Des maladies chroniques touchant le cœur et le foie peuvent ainsi survenir plus rapidement.

Dans une autre étude, il a également été révélé que l’alcoolorexie concernait 60 % des étudiantes américaines. Notons tout de même que l’alcoolorexie touche aussi les hommes, mais elle concerne majoritairement les femmes et les jeunes femmes.

Pour en savoir plus sur ce syndrome, voici un petit extrait d’un épisode de Télématin reprenant plus en détail le sujet :

Source :

Feminactu