PARTAGER

Pour sauver le crapaud de la famille des Telmatobius yuracare, des biologistes tentent le tout pour le tout. L’animal en question vit actuellement au musée d’histoire naturelle de Cochabamba et pourrait être le dernier espoir de son espèce.

L’amphibien en quête d’amour

Le petit crapaud est aujourd’hui âgé de dix ans. Récemment, il s’est mis à émettre des chants nuptiaux afin de trouver une femelle et se reproduire. Pour l’aider dans sa quête, les biologistes ont décidé d’inscrire l’amphibien sur un site de rencontres, match.com. Surnommé Romeo, le crapaud dispose de son propre profil personnalisé.

Sur son profil, on peut lire que Romeo est sans doute le dernier de son espèce. Il est donc à la recherche du « match parfait » pour assurer sa descendance et, plus globalement, sauver son espèce. Les scientifiques ont pris le parti de rédiger un profil anecdotique, basé sur l’humour.

Un problème crucial soulevé

Si l’initiative est pour le moins amusante, elle met néanmoins un problème crucial en évidence. Si Romeo ne trouve pas de femelle, l’espèce risque bien de s’éteindre pour toujours. Les biologistes cherchent à mobiliser le plus grand nombre de personnes sur cette question vitale. Le site de rencontre s’est donc associé à l’initiative et à la quête amoureuse de Romeo. Pour cela, il a fait plusieurs dons afin de financer des campagnes de recherche dans les cours d’eau boliviens.

crapaud
Annonce de Roméo — Crédit photo : Match.com

Les scientifiques gardent espoir de sauver l’espèce de Romeo. Pour cela, ils aimeraient trouver d’autres crapauds dans la nature afin d’établir un programme de reproduction destiné à la conservation.

De plus en plus d’espèces animales disparaissent désormais dans ce que l’on considère comme l’extinction de l’Holocène. À l’heure actuelle, on estime qu’un amphibien sur trois est directement menacé à l’échelle de la planète.

Source :

Holidogtimes