PARTAGER

Au Vietnam, un programme d’arts martiaux spécialement dédié aux adolescents et aux enfants addicts aux jeux vidéo a été développé dans une école.

Un rythme de vie particulier

Une école située dans la banlieue de Ho Chi Minh-ville, la capitale économique du pays, a développé un programme très spécifique. Les téléphones portables sont d’ailleurs laissés à l’entrée. Le but du programme auquel participent de nombreux adolescents est de se désintoxiquer des jeux vidéo ainsi que des autres appareils avec lesquels il est possible d’y jouer.

Une présentation française de l’art martial vietnamien, le vovinam :

Certains jeunes vietnamiens peuvent passer jusqu’à 18 heures par jour devant un écran. Désormais, ils doivent se lever à 5 h 30 du matin et adopter un mode de vie assez rythmé, basé sur la tradition du vovinam. Cet art martial vietnamien impose un grand contrôle émotionnel et physique. Et les résultats semblent bien être au rendez-vous. Quelques semaines suffisent à sevrer les jeunes qui participent au programme.

La pratique des arts martiaux pour le sevrage

Des centaines de jeunes, enfants comme adolescents, sont traités dans ce campus pour différents types d’addiction. L’alcool et la drogue en font aussi partie. Ces écoles spéciales sont installées dans cinq zones du pays. Au total, près de mille jeunes sont actuellement traités grâce à la pratique du vovinam. Au Vietnam, près de la moitié de la population est âgée de moins de trente ans. Ainsi, l’addiction aux jeux vidéo est très présente. Selon l’AFP, ce sont des millions de jeunes qui utilisent quotidiennement des ordinateurs ou se rendent dans les salles de jeux vidéo.

arts martiaux
Crédit photo : Carl Raw – Unsplash

Si certains jeunes trouvent que les professeurs font preuve d’une importante dureté, beaucoup de pédopsychiatres pensent que cette pratique est saine. En Asie, l’e-sport est une pratique très populaire et suivie par des millions de personnes. Certaines plaident d’ailleurs pour l’officialisation de la discipline aux Jeux olympiques.

Source :

Francetvinfo