PARTAGER

Certains parents aiment offrir les jouets qu’ils avaient quand ils étaient eux-mêmes enfants. D’autres se disent qu’ils ne s’en servent plus et que ces derniers seraient plus utiles pour des enfants qui n’ont rien. Dans tous les cas, sachez que cette décision peut entraîner de gros risques sanitaires.

Source : Alexas_Fotos – Pixabay

Des jouets devenus chimiques et toxiques

L’étude des chercheurs de l’université de Plymouth (au Royaume-Uni) se base sur l’analyse de 26 types de jouets (petites voitures, poupons, trains, puzzles, etc.).

Le principal problème des jouets un peu vieux, c’est l’évolution des normes de sécurité et de santé, qui ont évolué et qui n’étaient pas aussi poussées à l’époque. Par exemple, le plomb était très utilisé pour les petites figurines de soldats (les fameux soldats de plomb). Or, aujourd’hui, on sait que cette matière est très nocive. D’autres métaux lourds étaient utilisés et on sait, à l’heure actuelle, qu’ils peuvent être à l’origine de maladies, telles que l’encéphalopathie.

Il y avait cependant moins de perturbateurs endocriniens

Malgré le fait que les jouets anciens soient aujourd’hui dangereux pour les enfants, les plus récents disposent tout de même de certains risques. Aujourd’hui, les métaux lourds ont été remplacés par des éléments comportant des perturbateurs endocriniens. Ces derniers sont souvent présents dans le plastique. Certains d’entre eux peuvent être toxiques pour le système de reproduction des garçons.

Pour limiter les risques, veillez à ce que les jouets que vous achetez disposent bien du label CE qui signifie que l’objet correspond aux normes européennes strictes en matière de sécurité et de respect des normes.