PARTAGER

Durant l’hiver et la vague de froid qui a frappé le continent nord-américain, beaucoup (trop) de chiens sont morts gelés. Les associations de protection animale tentent tant bien que mal de faire passer un message : « les chiens aussi ont froid». Et un vétérinaire a donné de sa personne pour le prouver.

Quatre heures dans le froid

Le docteur Ernie Ward est un vétérinaire américain originaire de l’État de Caroline du Nord. Il a publié une vidéo le montrant à la place d’un chien laissé dans une niche en plein hiver. Son objectif est de mettre en évidence les dangers du froid et de ces conditions pour les chiens. Ernie Ward a consacré sa carrière à promouvoir des exigences médicales vétérinaires. Il propose pour cela des modes de vie plus sains pour les animaux de compagnie et leurs maîtres.

La vidéo de l’expérience menée par le vétérinaire Ernie Ward :

The Dodo a relayé la vidéo montrant Ernie Ward prendre place dans une niche de chien au cœur de son jardin dans la ville de Chicago. Il est emmitouflé dans plusieurs couches de vêtements dédiés au grand froid.

Les chiens ne sont pas immunisés contre le froid

Le docteur relève régulièrement la température tout au long de l’expérience. Il décrit également ses symptômes. Au départ, le thermomètre affiche -6 °C. En seulement trente minutes, il observe la formation de cristaux de glace sur les parois de la niche. Et au bout d’une heure, ses pieds sont engourdis. Il en profite pour préciser : « aucun chien n’est constitué pour supporter un tel froid » et rappelle que l’animal souffre dans ces conditions.

vétérinaires
Crédit photo : capture d’écran YouTube

Par la suite, ses jambes s’engourdissent. Le vétérinaire explique que s’il peine à supporter le froid avec autant de couches de vêtements, les chiens ne peuvent pas compter sur leur pelage pour lutter. Après plus de deux heures, il sent que son énergie le quitte. Au terme de trois heures passées ainsi, la température corporelle du docteur a déjà chuté pour atteindre 34,4 °C. Pour protéger les chiens du froid, il n’y a qu’une solution : les rentrer.

Source :

Holidogtimes