PARTAGER

Le déficit des naissances des Européens est un fait bien connu, avéré depuis de nombreuses décennies déjà. En France, les dernières statistiques de l’Insee pour 2017 font état d’une nouvelle baisse de la natalité. C’est l’une des causes des migrations venant combler des manques de main-d’œuvre. Dans ce contexte, certains médias ont posé une question insolite aux habitants de notre continent : « Le mariage est-il passé de mode ? »

Les États les plus riches dénigrent le mariage

En Europe, on constate que les sociétés les plus prospères d’un point de vue économique trouvent le mariage démodé. C’est la France qui arrivent en tête dans le présent sondage : plus de 35 % de ses ressortissants déclarent que oui, l’institution matrimoniale est passée de mode. Cela ne fait que confirmer les données de l’Insee. En effet, il ressort de ces dernières que le PACS gagne chaque année en force et que les divorces sont toujours très nombreux. Il sera peut-être rassurant de préciser que le Luxembourg arrive ex-aequo avec notre pays. La culture religieuse semble peu importante dans les résultats, puisque l’on trouve partout des nations plutôt catholiques, orthodoxes, protestantes, musulmanes, athées ou mixtes.

Suivent, à un peu plus de 30 %, l’Autriche et la Belgique. Dans ce dernier pays, on débat d’ailleurs sur le sujet :

Il est désormais courant en Europe de débattre sur le mariage, de légiférer dessus ou de le relativiser, alors que cela aurait été impensable quelques générations plus tôt. C’est plus d’un quart des Allemands, des Néerlandais, des Suisses, des Slovènes, des Bulgares et des Espagnols qui considèrent que le mariage est démodé. On dépasse encore que le cinquième de la population en Irlande, Royaume-Uni, Portugal, Tchéquie, Hongrie, Moldavie et Russie.

D’autres Européens sont plus attachés aux traditions

Ailleurs en Europe, on obtient des chiffres très différents. Il y a encore plus de 15 % de Biélorusses, Chypriotes, Croates, Estoniens, Finlandais, Grecs, Italiens, Lettons, Lituaniens, Macédoniens, Monténégrins, Norvégiens, Polonais, Roumains, Serbes, Suédois et Ukrainiens à trouver le mariage démodé.

On change ensuite clairement de tableau. Avec un peu plus de 10 % de la population réticente au mariage, nous trouvons l’Arménie, la Bosnie-Herzégovine, le Danemark, le Kosovo, l’Islande et la Slovaquie. On tombe à 5 % avec Malte et la Turquie, et même à moins que cela en Géorgie. Autant d’endroits où l’on savoure la Marche nuptiale de Felix Mendelssohn :

Ce sont des nations qui considèrent que le mariage fait partie de leurs traditions. Leurs habitants déclarent que cette institution a permis la conservation et la propagation du genre humain. Elle incarne selon eux un amour durable encore possible. Pour beaucoup, il serait impensable de maintenir une nation et une économie vigoureuses sans son aide. Mais l’avenir nous dira ce qu’il en est !

Source :

MPI