PARTAGER

Dans une petite ville sibérienne du nom d’Oïmiakon, il fait froid, très froid. En janvier, les thermomètres ont enregistré des températures proches de -68 °C, le record en place depuis 1933. Les conditions de vie y sont donc particulièrement rudes et les nuits glaciales durent près de 21 heures.

Oïmiakon : la ville la plus froide du monde

La température annuelle moyenne d’Oïmiakon est de -16 °C. Il s’agit de la ville la plus froide du monde, qui se situe en Sibérie. Le climat impose donc d’importantes contraintes et conséquences sur les différents aspects de la vie, pour les 500 habitants qui y résident. Comme le sol est trop gelé pour qu’on puisse y intégrer des canalisations, les douches et les toilettes doivent fonctionner par réservoir.

Oïmiakon
Forêts d’Oïmiakon — Crédit photo : wikimedia. commons

Par ailleurs, les plantes ne peuvent pousser dans cette région. Le froid étant trop extrême tout au long de l’année. L’alimentation des habitants se constitue donc principalement de viande et de poisson. À Oïmiakon, une spécialité culinaire s’appelle le stroganina. Il s’agit d’un poisson congelé que l’on déguste en tranches.

Des nuits longues de 21 heures

Durant l’hiver, les nuits sont particulièrement froides et longues. Elles peuvent alors durer jusqu’à 21 heures d’affilée. Ce phénomène est dû à la proximité de la région avec le pôle Nord. En janvier, qui constitue le mois le plus froid de l’année, les températures moyennes avoisinent les -47 °C. Et en 2018, le record en place est très près d’être battu.

Le jeu de la fabrication de neige à Oïmiakon en vidéo :

En ce mois de janvier, une vague de froid exceptionnelle s’est emparée de la petite ville sibérienne. Actuellement, les températures s’approchent désormais des -68 °C, ce qui constitue presque la température la plus basse jamais enregistrée à Oïmiakon. Ce record de froid en zone habitée avait été établi en 1933.

Source :

Francetvinfo