PARTAGER

Un refuge situé à Détroit, aux États-Unis, fait l’usage de méthodes alternatives qui se basent sur le plaisir ainsi que sur la récompense pour soigner les animaux.

Le beurre de cacahuète comme récompense

Le Detroit Dog Rescue (DDR) a adopté des méthodes douces ainsi qu’une politique de non-euthanasie. Les chiens qui arrivent au refuge ont parfois subi le pire, si bien qu’il est difficile de les soigner. Et comme une bonne santé passe aussi par une bonne hygiène, les laver est une priorité. Il a donc fallu trouver une solution pour les motiver à se laisser manipuler.

beurre
Epic – Crédit photo : Detroit Dog Rescue

Et la solution a été rapidement trouvée : le beurre de cacahuète. Cet aliment est totalement inoffensif pour nos amis à quatre pattes et les chiens en raffolent. Lorsqu’il est arrivé au DDR, Epic avait enduré des maltraitances de la part de ses propriétaires. Il présentait notamment des cicatrices profondes au niveau du cou, causées par un collier beaucoup trop serré. Dans cet état, il refusait obstinément d’être lavé. Et pourtant, lui faire prendre un bain était primordial.

Le renforcement positif pour aider les chiens

La directrice du centre, Kristina Millman-Rinaldi, a donc fait usage d’une technique de renforcement positif se fondant uniquement sur la notion de récompense. Le programme porte le nom de « Peanut Butter Bath Time » (comprenez « le bain au beurre de cacahuète »). Il s’applique au moment du bain, pour aider les chiens à surmonter leur peur et à se laisser manipuler. Bien sûr, la technique du beurre de cacahuète est aussi utile pour le dressage ou pour les interventions médicales. Ainsi, chacun de ces moments difficiles s’accompagne désormais d’une grosse dose de plaisir sous forme alimentaire comme avec le fromage ou le beurre de cacahuète.

beurre
« Peanut Butter Bath Time » – Crédit photo : Detroit Dog Rescue

La directrice explique que cette technique est longue à mettre en place et s’accompagne d’un autre ingrédient : « Cela demande de la patience, il faut toujours s’améliorer et cela requiert de la créativité. Et beaucoup de beurre de cacahuète, tellement de beurre de cacahuète… » The Dodo rapporte que le centre utilise plus de quarante pots de beurre de cacahuète chaque mois pour ses quatre-vingt-dix rescapés.