PARTAGER

Des mots comme « transgenre », « foetus » et même « diversité » pourraient disparaître des documents de santé, aux États-Unis.

Une liste de mots « interdits »

L’administration Trump souhaite faire interdire l’usage de certains mots pouvant apparaître sur des documents officiels relevant de la santé. Le Washington Post a révélé qu’une liste de mots précis a été transmise au Centre pour le Contrôle et la prévention des maladies. Le CDC est l’agence gouvernementale américaine principale dans le domaine de la protection de la santé publique.

mots
Crédit photo : Geisteskerker – Pixabay

Un total de sept mots et expressions ne devront plus être utilisés de façon volontaire et spécifique dans le domaine médical. Le but étant de limiter les échanges sur la question de l’identité ou de l’orientation sexuelle. Il en est de même pour le débat sur le droit à l’avortement. Parmi ces mots, on retrouve donc diversity (diversité), vulnerable (vulnérable), transgender (transgenre) entitlement (droit), fetus (fœtus). Mais également deux termes qui sont science-based (basé sur des faits scientifiques) et evidence-based (basé sur des preuves).

Des alternatives aux mots placés sur la liste

Les analystes du CDC devront maintenant utiliser des alternatives pour remplacer les mots « interdits ». Selon l’un d’entre eux, les réactions de ses collaborateurs analystes étaient stupéfaites et incrédules. Il a d’ailleurs lui-même confié au Washington Post qu’il n’avait jamais vu des mots être interdits sous prétexte qu’ils sont jugés « controversés » par le gouvernement.

mots
Crédit photo : wikimedia.commons

Les conservateurs au pouvoir sont accusés notamment de vouloir pratiquer une forme de censure. Mais les institutions mettent aussi en évidence une volonté plus large de détruire des évolutions sociales permises par le gouvernement précédent. Par ailleurs, certaines recherches au sein des agences fédérales et qui portent entre autres sur les problématiques liées au droit à l’IVG et l’identité sexuelle semblent aujourd’hui menacées. Ainsi, plusieurs ministères et institutions américaines sont contraints de modifier plusieurs de leurs réglementations et méthodes de fonctionnement.

Source :

Demotivateur