PARTAGER

Le numérique et les distractions en général donnent du fil à retordre aux chérubins en mal de concentration. Pour les enfants, se déguiser en super-héros semble les aider à se concentrer sur différentes tâches.

L’identification à un héros

Pour les petits comme les grands, se concentrer sur la durée est un défi face aux écrans et autres distractions. Alors, comment parvenir à les éviter et permettre aux enfants de se concentrer avec plus d’efficacité ? Des chercheurs en psychologie se sont penchés sur la question. Ils ont étudié le comportement d’environ 180 enfants, tous âgés de 4 à 6 ans. Leur objectif était d’apprécier l’effet bénéfique du jeu de rôle et donc de l’identification à leurs héros.

héros
Crédit photo : dora.wikia.

Alors que certains ont revêtu la cape de Batman, d’autres s’étaient transformées en Dora l’Exploratrice. Ils devaient passer un test informatique qui leur avait été décrit comme « très important », ou avaient la possibilité de jouer sur une tablette si cela les ennuyait. Pour l’expérience, les enfants ont été divisés en trois groupes. Le premier devait réaliser l’exercice en réfléchissant de cette façon : « est-ce que moi je travaille dur ? », le second devait considérer l’exercice à la troisième personne et le troisième devait personnaliser la question en s’identifiant au héros.

Une meilleure concentration pour les enfants qui se sont identifiés aux héros

L’étude est parvenue à prouver que chez les 4 à 6 ans, l’identification à un super-héros permet d’être plus constant dans la réalisation d’exercices. C’est en effet les enfants qui composaient le troisième groupe qui se sont montrés les plus motivés et concentrés sur la tâche informatique. Ils ont également été plus endurants que les autres enfants. Enfin, ils se sont moins laissés distraire par les tablettes.

héros
Crédit photo : Clker Free Vector Images – Pixabay

En tout, ils ont passé 55 % du temps sur la tâche, ce qui est bien au-dessus de la moyenne de 37 %. Avec l’étude « L’Effet Batman : Améliorer la persévérance chez les jeunes enfants », les chercheurs ont pu affirmer que le concept de distance vis-à-vis de soi expliquait les différences observées. L’identification a un effet sur la persévérance des enfants.

Source :

PaperGeek

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar