PARTAGER

Il y a plusieurs mois, un homme a demandé le divorce pour mésentente dans le couple. Son épouse ne s’est pas laissée faire et a préféré demander l’annulation du mariage, chose qui ne plaisait pas à monsieur pour une raison bien précise. L’histoire s’est retrouvée devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

Source : scottwebb – Pixabay

Une preuve surprenante pour prononcer l’annulation

La situation était complexe puisque l’ex-épouse accusait son ex-conjoint de l’avoir charmée pour obtenir des papiers français. Il aurait révélé sa véritable « nature » après avoir obtenu ce qu’il désirait, ce qui ne convenait plus à son épouse.

La cour d’appel d’Aix-en-Provence s’est appuyée sur des photos de mariage pour aller dans le sens de l’épouse. En effet, sur ces dernières, il a été constaté que l’époux ne souriait pas ou très peu, ce qui a servi d’appui pour prouver une union purement intéressée. L’annulation du mariage a enfin été prononcée le lundi 9 avril, au grand soulagement de la Marseillaise.

Un comportement qui avait rapidement changé après le mariage

La plaignante raconte comment l’homme – qu’elle avait rencontré sur son lieu de travail – avait changé après la nuit de noces. Elle dit avoir compris qu’il lui mentait depuis le début, consciente aujourd’hui d’avoir « servi d’appât » pour lui permettre d’obtenir un titre de séjour plus pérenne sur le sol français.

S’ajoute à ce tableau le fait que cette épouse bafouée était victime de violences de la part de son époux. Pourtant, c’est lui qui a demandé le divorce. Se sentant insultée, la Marseillaise a décidé de passer à l’action et s’est saisie d’une avocate, qui évoque aujourd’hui une « escroquerie des sentiments ».

Voulant démontrer qu’il était bel et bien amoureux de sa femme au moment du mariage, l’homme a lui-même partagé les photos de l’événement avec la cour d’appel. Un acte qui se sera finalement retourné contre lui.

Source :

Ouest France