PARTAGER

En France, et partout dans le monde, de nombreux chercheurs essayent de trouver un lien entre la taille d’un individu et ses problèmes de santé. Des dizaines d’études ont déjà été réalisées, mais il manque encore beaucoup d’informations pour prouver un lien de causalité. Cependant, dernièrement, des chercheurs ont découvert qu’il serait possible que la taille pendant l’enfance ait un lien avec le déclenchement de certaines maladies cardiovasculaires.

Source : KIMDAEJEUNG – Pixabay

Une étude menée sur près de 300 000 jeunes élèves

Pendant une soixantaine d’années, des chercheurs de l’université d’Amsterdam ont suivi 300 000 enfants.

Ainsi, le rapport démontre que les enfants (âgés de 7 à 13 ans) plus petits que la moyenne (entre 5 et 7,6 centimètres en dessous) avaient plus de risques – à l’âge adulte – de connaître des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Les hommes, comme les femmes, sont touchés de manière égale, mais les hémorragies cérébrales sont plus courantes chez les hommes.

Un résultat différent pour les enfants de grande taille

Par ailleurs, les enfants ayant été plus grands que les autres entre 7 et 13 ans auraient plus de risques, à l’âge adulte, de souffrir de différentes anomalies. Ainsi, ils pourraient développer une fibrillation auriculaire ou le syndrome de Mafran, une malade qui atteint les tissus qui composent l’appareil cardiaque.

Cependant, rassurez-vous, il n’est pas encore possible de savoir à quel point la taille a effectivement un impact sur le système cardiovasculaire. Des études complémentaires sont nécessaires. Souvenez-vous simplement que, pour éviter de souffrir de tels problèmes, il est important de garder une alimentation saine et de pratiquer une activité physique régulière.

Source :

Top Santé