PARTAGER

Une récente étude publiée par Générations Futures met à mal le fameux slogan « mangez cinq fruits et légumes par jour ». En effet, il semblerait qu’un nombre important de ces aliments contiennent des pesticides, et en quantité très importante.

Trois quarts des fruits et 40 % des légumes concernés

Lorsque l’on parle de pesticides, cela comprend les fruits et les légumes non issus de l’agriculture biologique. Et en termes de produits chimiques utilisés dans l’agriculture actuelle, la toxicité n’est plus à prouver. Les cultivateurs tentent désormais de réduire l’utilisation de ces produits afin de séduire les consommateurs, mais aussi pour éviter que le goût de leurs aliments ne soit altéré.

fruits
Crédit photo : Erol Ahmed – Unsplash

Selon l’ONG Générations Futures, trois quarts des fruits et plus de 40 % des légumes non bio qui ont été étudiés contiennent des traces de pesticides. Très souvent, on peut trouver les traces de plusieurs produits mélangés sur un seul et même aliment, ce qui est encore plus dangereux d’un point de vue sanitaire.

Le raisin, le fruit le plus touché

L’ONG s’est appuyée sur les données officielles publiées entre 2012 et 2016 par la Direction générale de la répression des fraudes. Ces chiffres sont relatifs à la présence de produits phytosanitaires dans les légumes et les fruits. Selon les résultats obtenus, le raisin serait, et de très loin, le fruit le plus touché par les produits chimiques. En effet, près de 90 % des échantillons analysés en contenaient.

fruits
Crédit photo : Maja Petric – Unsplash

Ensuite, on retrouve les clémentines (88,4 %), les cerises, les pamplemousses, les fraises, les pêches, les nectarines et les oranges (plus de 80 % pour ces fruits). Les pommes, citrons, poires et abricots suivent de près. En tout, ce sont dix-neuf fruits qui ont été testés. Les légumes les plus touchés sont le céleri, les herbes, les endives, les laitues, les pommes de terre, les piments et les poivrons.

L’étude met également en évidence que le taux maximal autorisé de pesticides en Europe était souvent dépassé pour certains aliments.

Source :

Demotivateur