PARTAGER

Pour certains, le Nutella est un peu comme une religion. Et si un magasin a l’idée folle de brader des pots avec une promotion plus qu’alléchante, cela peut vite mener à des scènes d’apocalypse.

Le Nutella à l’origine de comportements violents

On a déjà l’habitude de voir ce genre de comportements chez les clients durant les soldes ou, plus récemment, durant le Black Friday aux États-Unis. Mais cela ne s’était jamais vraiment produit pour des pots de Nutella. Pourtant, certains clients en sont venus aux mains pour obtenir leur précieux pot de pâte à tartiner. Des empoignades, des cheveux arrachés et des mains en sang : voici les scènes dont ont été témoins les magasins de l’enseigne Intermarché.

nutella
Nutella — Crédit photo : Zachary Jean Paradis — Flickr

La promotion proposait le pot de 950 grammes de pâte à tartiner au prix de 1,40 euro, contre 4,50 habituellement. La réduction à hauteur de 70 % a rendu les consommateurs fous et a déchaîné les foules. Tous ont tenté d’emporter le plus de pots possible, si bien qu’une limite a dû être fixée par les responsables.

Plusieurs personnes blessées

Les rayons ont été dévalisés en quelques minutes. Une employée de l’un des magasins concernés expliquait que les tapis de caisse étaient remplis de Nutella. Elle a également précisé au quotidien Le Progrès que le stock de pâte à tartiner écoulé en quinze minutes équivaut à celui qui est habituellement vendu en trois mois. Enfin, la salariée d’Intermarché a affirmé avoir été témoin de scènes de violence entre les clients.

Les clients en train de s’arracher les pots ont été filmés par des témoins :

Le pire dans cette histoire, c’est que certaines personnes ont été blessées en tentant d’obtenir elles aussi leur pot de Nutella. Une cliente a été témoin de scènes similaires dans une autre ville. Elle rapportait à la presse que les autres clients étaient devenus fous. « Ils se sont acharnés comme des animaux. Une femme s’est fait tirer les cheveux, une dame âgée a pris un carton sur la tête, une autre avait la main en sang. C’était horrible ».

Source :

Demotivateur