PARTAGER

Récemment, des associations défendant les « droits LGBT » ont saisi le Conseil d’État afin de supprimer (ou au moins de diminuer) le délai d’abstinence exigé lors d’un don de sang par une personne homosexuelle. Ce délai, jugé très long et « discriminatoire », est toujours de 1 an.

Jarmoluk – Pixabay

Le Conseil d’État rejette la demande

C’est ce jeudi que le Conseil d’État a rejeté la demande de ces associations pour les motifs suivants :  « Les autorités sanitaires doivent privilégier les mesures les mieux à même de protéger la sécurité des receveurs lorsque les données scientifiques et épidémiologiques disponibles ne permettent pas d’écarter l’existence d’un risque ». Cette argumentation a été globalement mal reçue par les associations en questions, étant donné que le dernier cas connu de de contamination d’un receveur par le VIH date de près de 15 ans. Mais il faut rappeler que le don du sang par des personnes pratiquant l’homosexualité a été interdit jusqu’en 2016.

Le ministère de la Santé rejette les accusations de discrimination car, pour lui, ce n’est pas l’orientation sexuelle des personnes qui a été prise en compte, mais leur comportement sexuel, potentiellement plus à risque. Il n’a donc « pas adopté une mesure discriminatoire illégale ».

De nouvelles études demandées

Les dons de sang ne sont ouverts aux homosexuels que depuis 2016. C’était une promesse de la campagne de François Hollande, tenue et mise en place par Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé de l’époque.

Déjà à l’époque, madame Touraine avait demandé à ce que de nouvelles études soient faites, afin de montrer l’absence (ou non) de risques de transmission du Sida par les donneurs de sang. Face à des résultats probants, une modification de cette abstinence devait avoir lieu en 2017. Cependant, l’actuelle ministre Agnès Buzyn estime que c’est encore trop tôt.

Pourtant, la levée de cette abstinence permettrait à plus de 21 000 personnes supplémentaires de donner leur sang, d’après certaines estimations.

Source :

Le Figaro